Les Désorientés – Amine Malouf

DSC_0005-1024x682

« Il y des romans qui continuent de résonner fort en vous longtemps après que vous les ayez fermé. Les Désorientés d’Amine Mâlouf est de ces livres-là. »

Les Désorientés, ce sont ceux qui ne connaissent plus la bonne direction, mais aussi ceux qui ont perdu l’Orient. Ceux qui se sont égarés loin de chez eux et qui, lors de leur retour au pays ne le reconnaissent pas »

Magnifique jeux de mots d’Amine Mâlouf.

Un groupe d’amis va se retrouver après 25 ans d’éloignement, pour évoquer le mémoire d’un des leurs qui vient de mourir, mais aussi pour évoquer leurs souvenirs communs et parler de leur parcours.
C’était les années 1970 dans un des plus beaux pays au monde. Ils formaient une bande surnommée « le club des Byzantins »
« Nous étions des Camusiens, des Sartriens, des Voltairiens,.. Nous sommes devenus des chrétiens, des musulmans, des Juifs ». Et surtout, ils étaient inséparables et s’étaient promis une amitié éternelle en voulant croient en monde meilleur. Grâce à cette diversité de caractères. Amine Malouf ne nous impose rien. Il diversifie les opinions et notre regard.

Dans ce roman, Amine Mâlouf ne cite jamais son beau pays, le Liban. Il le nomme le Levant, ce qui donne force et profondeur au récit, sans doute par pudeur et pour occulter la douleur.

Un superbe roman intimiste, dense, émouvant qui aborde de nombreux thèmes : philosophiques, politiques et humains, qui devrait parler à tout le monde.
Un livre plein de sagesse, oscillant entre nostalgie et espoirs.

« Naître, c’est venir au monde, pas dans tel et tel pays, pas dans telle ou telle maison »

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s